• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Vive les samedis soirs entre chums

Vive les samedis soirs entre chums - Samuel Grace

Je joue au hockey depuis pratiquement toujours, et ce, même l’été. Comme tout gardien de but qui s’est donné à 200 % à chaque partie, j’ai les genoux plutôt mal en point. J’attendais donc chez mon médecin spécialisé en médecine sportive pour me faire arranger un peu le genou gauche. Les 2 parties de hockey que je joue avec mes chums à toutes les semaines sont quasiment indispensables à mon bonheur, et dernièrement, j’ai dû en manqué quelques-unes, car la douleur était beaucoup trop intense. Je ne suis pas venu à la clinique de mon médecin depuis plus d’un an. Toute la décoration de leur salle d’attente a été changée. Ce qui m’a le plus frappée, c’est le plancher. Il est toujours en béton, mais là, il brillait particulièrement maintenant. J’ai alors demandé à la secrétaire à l’accueil ce qu’il y avait fait. De la peinture, mais quoi d’autre ? Elle m’a dit que c’est une entreprise spécialisée qui s’en était occupé et que c’était de l’epoxy qui avait été appliqué. J’ai vraiment été impressionné. Ça brillait disons, un peu comme une patinoire finalement ! Cela m’a alors donné une idée. Ça fait longtemps que j’ai envie de décorer une pièce de mon Condo luxueux Blainville à mon goût. Je voudrais faire de cette pièce, un genre de panthéon de sports. J’ai donc décidé de faire faire sur le plancher, une patinoire, pas une vraie évidemment… Plutôt quelque chose qui en aura toutes les apparences. J'ai déjà quelques cadres sportif accrochés au mur. J'ai eu la chance dernièrement, d'acquérir une magnifique photo de Monsieur Jean Béliveau. Ce grand homme aura marqué mon enfance de par son talent, mais aussi et surtout, avec sa très grande classe. Saviez-vous que Monsieur Béliveau s'est toujours fait un devoir de répondre personnellement à tous ses fans, et aussi, qu'il se faisait une fierté de toujours autographier d'une signature lisible ?Maintenant, mes amis pourront venir pour regarder nos matchs de hockey ou de football. Avec l’immense télé au mur, les trophées accumulés durant mes jeunes années et le réfrigérateur à bière à portée de main, que de samedis mémorables se vivront dans ce lieu sacré de testostérone !!!

À propos de l’auteur :

author